Mairie en ligne
     Vie Quotidienne
     Les photos
     Enseignement
     Tourisme a Lorcy
  Histoire de Lorcy
  Points remarquables
     Informations pratiques
     Crue de la Saude
     Bienvenue à Lorcy
     Agenda / Actualités
     les Vendanges à Lorcy
     TRAVAUX A LORCY
 
 
 
Pour vous tenir informé sur la CC du Beaunois inscrivez-vous à notre newsletter
 
Accueil > Lorcy > Tourisme a Lorcy > Histoire de Lorcy
Tourisme a Lorcy  

                                                          HISTOIRE DE LORCY


                                                    RECHERCHES DE L'ABBE BOIBIEN

                                                                      Curé de Lorcy

                                                                      de 1932 à 1957

- LORCY D'APRES l'ETYMOLOGIE ET LA POPULATION

        Au domaine primitif nous avions LAURICIACUS signifiant  "Le domaine rural" d'un gallo-romain nommé Lauricius.

           Puis la phonétique change au moyen-age dans une charte de 1222 , le bourg est nommé selon l'usage :  " LORCIACUM"

           Vingt ans plus tard , une autre charte emploie le terme de " LEURCIUM"

Depuis 1976,les débris de poteries retrouvées dans le bourg ont étè identifiés formellement comme datant des   I I° et IV° siécle aprés JC , " période de l'Empire Romain décadent ".

- POPULATION :

1789 :    460 hts                                                               

1834 :    600                                            

1869 :    744  

1889 :    766

1902 :    755

1950 :    602

1962 :    581

1965 :    581

1968 :    517

1970 :    517

1975 :    485

1982 :    446

1990 :    433

1999 :    483

2009 :    566

                            

- Les chemins :

                Le gros de cette population est massée dans la poche N.E ensérée sur trois cotés par le terroir de corbeilles. Les deux bourg sont voisins  : Corbeilles et Lorcy .

                Ils sont reliés par la vieille piste celtique qui se poursuit par la Vergne vers Chevenelle et Ladon.

   La transversale ,également celtique passe par le Moulinet et la rue des Baux en direction de Montargis.

   Une autre transversale venant de Beaune pénètre en plein coeur du terroir,sans toutefois toucher aucun des hameaux .  Elle laisse les Rues à sa gauche ,  Cheregard , Le Mont , et Chevenelle à sa droite .       Fays , Le Mont et Chevenelle , lieux plus peuplés,ont des pistes directes vers le bourg. 

-   ORIGINE DU BOURG : 

            D'aprés ce qui précède,il est notoire que les anciennes pistes l'encadrent sans le traverser. Elles l'investissent dans un triangle dont le cours d'eau forme le troisiéme coté.

 Le noyau, la cellule mère, était constitué dans les temps du Moyen Age par une sorte de fort proche de l'église. Ce  fort était vraisemblablement inclus dans une " motte ". La circulation publique se faisait autour de ce bloc. Du chemin de Corbeilles et des terres de l'est, on accédait à la placette devant l'église par une rue dont celle qui longe l'ancien presbytère et forme aujourd'hui l'impasse vers la grille du cimetiére est le tronçon .Une simple ruelle étroite comme celle qui longeait l'église de Juranville au nord, séparait les dépendances du chateau et l'église de Lorcy.

             Sur la place naissait:

a ) Une rue principale, rue du bourg rejoignant aux deux croix la transversale.

b ) Le chemin vers le Maurepas , Fays , Beaune .La maison forte a disparue totalement.  Au XVIII° siécle on en voyait encore la ruine , assez visible pour qu'un plan de l'époque en donne le dessin précis. C'était une sorte de donjon formé de quatre lobes ou tours engagées en partie dans une masse centrale.

     La vieille tour Guinette peut donner l'idée de ce que qu'était la tour de Lorcy. Ses dimensions, si le plan est exact,égalaient celle de l'église . Quand à l'emplacement , il faut le situé partie sur la route actuelle , partie sur le champ de Mr Bouchet, limité par le sentier des prés vers Corbeilles.

             Dans un acte passé en 1765 entre les seigneurs de CORBEILLES  et LORCY  , on trouve les détails suivants sur le site :

             "  Au midi de la pièce du Colombier 6 quatiers , 21 cordes de terre du Grand Lieu, le colombier et la grange dimeresse.... et ou est actuellement un vivier, lesquels les seigneurs de Lorcy se réservent comme domaine de leur fief du Grand Lieu de Lorcy et Chef - lieu de la seignerie de Lorcy.

               L'aire de ce domaine formait donc un rectangle régulier sur 3 faces, bord sur la face irrégulière par l'église , la place et le chemin de Fays. Le vivier serait la derniére survivance des douves.

               Comme le chevet romain de l'égise remonte au XI° siécle , on peut présumer que le donjon, lui soit au moins contemporain.

Qui la fait construire ?  Qui l'a habité ?

                                                                Une petite trace apparait dans un hommage datant de 1510 concernant  Chevenelle .  

          

                                                             Nous informons nos lecteurs que la mise à jour de " l'histoire de Lorcy " s'effectuera réguliérement.

                    


 

 




 
 
 
    Copyright 2008 CC du Beaunois Plan du site  |  Mentions légales  |  Coordonnées